Un réveil qui sonne plus tôt, un planning rempli à bloc, des mesures de distanciation contraignantes, des transports en commun pris d’assaut, le retour de la pollution, du bruit… La fin du confinement est rude. Voici quelques clés pour en sortir en douceur.

Planifier

Pour bien vivre le déconfinement, il faut d’abord se remettre en mouvement mentalement. Après plus de cinquante jours réduits à l’immobilité, nous avons besoin de reprogrammer notre corps et nos habitudes. Mettez à jour votre agenda, planifiez, programmez, les rendez-vous médicaux bien sûr, mais aussi les apéros, les weekends pour voir un proche (en respectant les gestes barrières bien-sûr).

Des objectifs atteignables

Pour éviter la surcharge, mieux vaut vous fixer des objectifs atteignables ! Inutile de vous lamenter de ne pas avoir fini de lire La Recherche de Proust ou repeint tous vos volets. Le confinement était extraordinaire, vos envies l’étaient aussi… Aujourd’hui il s’agit de vous remettre dans une dynamique du quotidien sans toutefois accumuler les tâches ni crouler sous les charges mentales.

Continuer l’exercice physique

Une bonne technique pour y parvenir, c’est de conserver une ou deux bonnes habitudes prises lors du confinement : continuez donc à courir, à faire un peu de yoga chaque jour ou à alléger certains de vos repas, votre corps en a toujours besoin. De plus, ces sensations physiques vous aideront à faire la transition avec cette parenthèse ouatée que vous venez de quitter.

Laisser son corps s’exprimer

Pour parer au coup de blues, mieux vaut également s’y préparer car au niveau des émotions, il est fort possible que cela soit le yoyo. Une grande joie face à cette liberté retrouvée, suivie d’une certaine tristesse, voir d’une angoisse diffuse, d’un abattement ou d’une grande fatigue sans raison apparente. Souvenez-vous du début du confinement, quand vous aviez cette envie irrépressible de dormir… Le stress va mettre à nouveau nos corps à rude épreuve. Le savoir, c’est déjà l’anticiper. Protégez-vous comme il se doit et vivez pleinement ces émotions contrastées, elles sont normales, au besoin aidez vous de la phyto ou des fleurs de Bach.

Consommer intelligemment

Enfin, essayez de ne pas vous ruer sur des achats plus ou moins compulsifs. Pendant le confinement, vous avez (enfin !) appris à vous contenter de ce que vous aviez sous la main, peut-être même redécouvert des trésors. Mieux vaut continuer sur cette lancée histoire de ne pas retomber dans la spirale de la surconsommation en vous jetant sur le premier produit pas cher qui passe. Vous en sortirez grandi(e) et ça, ça n’a pas de prix…

Nos articles les plus lus

1 mai 2020 in A la une, Découverte

Coronavirus : ces entreprises bio qui agissent en Auvergne-Rhône-Alpes

Petit tour d’horizon des entreprises bio de la région Auvergne-Rhône-Alpes qui se mobilisent pour lutter…
En savoir plus
4 mai 2020 in A la une, Découverte

Huiles essentielles, plantes et fleurs de Bach : les indispensables bio en période de confinement

Comment vivre au mieux cette période de latence ou l’on se retrouve bloqué-e chez soi…
En savoir plus
29 mai 2020 in A la une, Découverte

Tisanes le Dauphin : des infusions bio bien frappées !

Avec l'arrivée des beaux jours et de la chaleur, on a besoin de boissons rafraîchissantes.…
En savoir plus
Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Auteur

MP GUIARD

Journaliste, designer et ancienne parisienne installée dans la Drôme, je consomme bio depuis des années et me passionne pour les problématiques écologiques et durables.

Partager

Laissez un commentaire