Et si vous profitiez de la Journée mondiale de la Terre, le 22 avril, pour adopter quelques réflexes simples et accessibles ? Des petits gestes et des choix quotidiens qui changent tout pour se sentir aussi bien dans sa peau que dans sa planète… et pour une salle de bain zéro déchets, ou presque !

1. Zappez le jetable pour une salle de bain écologique

Exit le jetable, bonjour au réutilisable : les carrés démaquillants lavables, comme les précurseurs des Tendances d’Emma, remplacent 6 ans de cotons jetables avec un seul kit. Et le principe est le même pour les lingettes, les mouchoirs ou les cotons-tiges ! Quant aux rasoirs ou brosses à dents, ils existent à tête interchangeable pour limiter le gaspillage…

Dernière étape, les protections intimes : les cups, culottes menstruelles et serviettes hygiéniques lavables peuvent remplacer les tampons et serviettes jetables.

2. Surveillez les emballages

Ennemi numéro un de la salle de bain écologique, le sur-emballage est parfois difficile à éviter.

Les bons réflexes ? Adoptez les cosmétiques en vrac, favorisez les grands contenants et testez les alternatives solides, peu ou pas emballées. À défaut, sélectionnez systématiquement les marques offrant le moins d’emballages. Pas besoin de carton autour d’un tube de dentifrice !

3. Testez les cosmétiques solides

Shampoing, déodorant ou dentifrice existent justement sous forme solide. Ils sont moins chers, compacts et sans sur-emballage, permettent d’utiliser la juste quantité de produit et peuvent même être fabriqués maison pour une salle de bain zéro déchets.

salle de bain zéro déchet

 

De véritables alliés écologiques et pratiques pour partir en voyage ! Pas question d’oublier le savon, au passage, champion des cosmétiques solides à petit prix et en plein retour de grâce. Choisissez-le bio et naturel, il nettoie la peau sans dessécher et sans ingrédients suspects.

4. Choisissez les bons produits

Connaissez-vous les magiciens de la salle de bain zéro déchet ? Ces produits bio, naturels et pas chers savent (presque) tout faire. Le bicarbonate de soude devient dentifrice, déodorant, masque pour la peau ou produit d’entretien. Les huiles végétales hydratent visage, mains, corps et cheveux.

Le talc remplace le shampoing sec et ses aérosols jetables, alors que la pierre d’alun bio est un déodorant naturel, durable et petit prix ! La marque ALUNA, façonnent depuis plus de 50 ans des produits à base d’alun bio en région lyonnaise.

5. Pensez rechargeable pour une salle de bain zéro déchets

Lessive, adoucissant, shampoing, mascara, eye-liner… La liste des produits de salle de bain rechargeables ne cesse de s’allonger, depuis les produits ménagers jusqu’aux cosmétiques bio. Et si le produit est plus cher lors du premier achat, les recharges sont quant à elles économiques, en plus d’être écologiques !

6. Voyez grand

Côté salle de bain écologique, mieux vaut un grand contenant que dix petits. Les grands volumes permettent de réduire les emballages et les coûts, à la production comme à l’utilisation, tant que le produit ne se périme pas.

L’astuce en plus ? Répartissez le produit dans de jolis contenants en verre, plus pratiques à utiliser que de grandes bouteilles trop lourdes. Vous obtiendrez votre propre version des cosmétiques rechargeables !

7. Fuyez le plastique

On ne vous apprendra rien en vous conseillant d’éviter autant que possible le plastique. D’autant que le bambou, à la fois plus élégant et plus écologique, le remplace avantageusement, des brosses à cheveux jusqu’aux brosses à dents ! Associées à des poils en nylon, elles deviennent entièrement recyclables ; avec des poils de sanglier, entièrement compostables.

Quant aux contenants, préférez le verre au plastique : les bocaux ne coûtent rien s’ils sont recyclés, mais sont réutilisables, écologiques et décoratifs. Autrement dit, parfaits pour viser la salle de bain zéro déchet.

Partager