Simple à préparer et peu couteuse, le kéfir de fruit est une boisson fermentée à consommer chaque jour pour booster son immunité !

Le terme kéfir est issu du mot turc « keif » qui désigne la sensation de bien être que procure cette boisson. Comme ses cousins le kéfir de lait ou le kombucha, le kéfir de fruit se compose d’un ensemble de bactéries qui fermente au contact du sucre pour donner une merveilleuse boisson pétillante, riche en probiotiques. En Russie, on en fait boire aux malades convalescents dans les hôpitaux, c’est dire si le kéfir fait du bien !

Une bombe de nutriments

En se nourrissant de sucre, les grains de kéfir le métabolisent et produisent une variété d’acides, d’enzymes, de vitamine B et de micro-organismes essentielles au bon fonctionnement de l’organisme. Ces probiotiques, également présents naturellement dans la flore intestinale, dégradent et digèrent les aliments. Le kéfir va donc réensemencer la flore intestinale de ces bactéries bienfaitrices. Cerise sur le gâteau, la fermentation réduit grandement le taux de sucre de la boisson.

Une philosophie de partage

Sachez qu’en général, on n’achète pas ses grains, on se les procure par des amis ou via des sites de partage. Il existe des pages dédiées sur Facebook où moyennant une enveloppe timbrée, vous recevrez vos premiers grains de kéfir. En effet, les grains de kéfir se multiplient à l’infini, une fois bien réveillés, vos grains doubleront quasiment à chaque préparation !

La recette du kéfir

Pour préparer du kéfir de fruit il vous faut un bocal d’un litre type le Parfait, une bouteille de limonade avec un bouchon mécanique, un entonnoir, un chinois. Pour nourrir votre kéfir, il vous faut un peu de citron, une figue sèche bio (ou un fruit sec, grains de raisins, abricot, datte), du sucre, roux ou blanc, quelques rondelles de citron et bien sur de l’eau. Les grains de kéfir sont des petits organismes délicats qui n’apprécient ni le chlore ni les ustensiles en fer. Préférez des cuillères en bois et une eau minérale, filtrée ou décantée toute une nuit.

Mode d’emploi

Dans votre bocal d’un litre, mettez trois cuillères à soupe de grains de kéfir, une figue et deux rondelles de citron bio. Ne fermez pas votre bocal, recouvrez le juste d’un petit linge pour qu’il respire. Au bout de 24 heures, votre kéfir est prêt à être bu, retirez les grains et la figue (qui peut elle peut servir une semaine), en versant et filtrant la boisson dans votre bouteille de limonade. On parle alors de première fermentation ou de F1. Les grains de kéfir se conservent dans un peu d’eau et du sucre en dehors du réfrigérateur si vous n’en refaites pas tout de suite, sauf si vous décidez de les endormir. Vous pouvez même en congeler pour plus tard.

Deuxième fermentation

Pour obtenir une véritable effervescence, passez la seconde et poursuivez la fermentation avec une F2, en ajoutant le jus d’une orange bio et en fermant cette fois-ci la bouteille. Laissez fermenter encore 24 heures et mettez au frais. Attention à la première ouverture, le kéfir peut s’échapper comme du champagne ! Cette recette se décline à l’infini en remplaçant le jus d’orange par un autre fruit, fraise, melon, ananas, pamplemousse et en y ajoutant de la menthe fraiche, des épices, de la cannelle, du gingembre… A vous de jouer.

Nos articles les plus lus

1 mai 2020 in A la une, Découverte

Coronavirus : ces entreprises bio qui agissent en Auvergne-Rhône-Alpes

Petit tour d’horizon des entreprises bio de la région Auvergne-Rhône-Alpes qui se mobilisent pour lutter…
En savoir plus
9 juillet 2020 in A la une, Recettes

Mojito bio à la clairette Côté Cairn

Rien de tel qu’un mojito bien frais pour se croire en vacances. Et quand il…
En savoir plus
23 juin 2020 in A la une, Bien-être, Tendances Bio

Le Kéfir de fruit : une boisson qui régénère !

Simple à préparer et peu couteuse, le kéfir de fruit est une boisson fermentée à…
En savoir plus
Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Auteur

MP GUIARD

Journaliste, designer et ancienne parisienne installée dans la Drôme, je consomme bio depuis des années et me passionne pour les problématiques écologiques et durables.

Partager

Laissez un commentaire